30 articles

Faire du neuf avec du vieux

Par NATHALIE MERLINPublié le 29 avr. 2017 à 10:42 ♦ Mis à jour le 29 avr. 2017 à 10:58

photo N. Merlin

 

 

 

 

Le club IDéco est à la recherche de matériaux de récupération pour ses réalisations. Nous serions très heureux de vous débarrasser de 

  • vos chambres à air de vélo usagées,
  • vieilles toiles cirées,
  • capsules de café vides et rincées,
  • perles grosses et moyennes, boutons isolés,
  • capsules de bouteilles de bière ou de cidre destinées à la poubelle,
  • feutrine et chutes de tissus.

 

Ces précieux rebuts peuvent être déposés au CDI où nous nous chargerons de les valoriser.

D'avance merci !

La quête du Phoenix, chapitre 5... la fin d'une aventure palpitante !

Publié le 29 juin 2016 à 10:21 ♦ Mis à jour le 29 juin 2016 à 10:22

Sur le chemin, le mystérieux lapin se présente : il se nomme Malinx. Il nous apprend que nous nous dirigeons vers la citée des lumières, là où loge l’auteur.
« Nous devrons repasser par les marécages et retraverser la rivière, mais je pense que vous êtes déjà passé par là et c'est le chemin le plus simple. »

Au bout de plusieurs heures de marche, nous arrivons enfin à destination. Face à nous se dessine une énorme grotte. Lorsque nous entrons à l’intérieur, des millions de cristaux illuminent la cavité. Alex et moi apercevons enfin l’auteur, plongé dans ses ouvrages. Il a l’air très concentré. Nous l’interrompons dans ses recherches :
« Excusez-moi Monsieur, mon amie et moi-même avons une question de la plus haute importance à vous poser !

Il lève la tête de tous ses papiers.
- Je vous écoute.
- Notre village a été victime d’une malédiction. Tous ses habitants ont été transformés en statue. En fouillant dans les décombres, nous avons trouvé ces deux livres. En feuilletant les pages, nous avons remarqué un chapitre sur les malédictions et nous avons vu que seul l'auteur de ce livre pouvait arrêter ce fléau grâce à la pierre du Phœnix.
- Je comprends votre problème, j'ai déjà eu à gérer ce genre de situation. Suivez-moi, je vais vous aider. »

L'auteur nous emmène dans une pièce extrêmement lumineuse. Au milieu de la salle, il y a un sceptre avec une pierre au milieu représentant un Phœnix. Il le brandit et prononce une formule étrange... et… POUF !!!
« Voilà, mes chères demoiselles, la malédiction est rompue, à présent, je vais vous faire rentrer chez vous. »

Il lève le bras et... en une fraction de seconde, tout redevient normal. La vie reprit son cours... Jusqu'à la prochaine aventure ?

- FIN -

 

*Lucie et Marie, du Club IDéCo

La quête du Phoenix, chapitre 4

Publié le 17 juin 2016 à 11:16

Je passe la première et rentre dans le portail. J'entends Alex qui m'appelle de l'autre côté. Je la rassure en lui disant qu'elle peut me rejoindre en toute sécurité. Je vois un bras, une jambe, un buste, et une tête !

« Regarde, lui dis-je en pointant l'horizon.

- Je ne trouve même pas les mots pour décrire ce beau paysage ! »

Devant nous, il y a du sable à perte de vue. Le ciel est d'un bleu magnifique, et le vent frais vient nous chatouiller les cheveux. Depuis que notre village a été foudroyé par cette foudre mystérieuse, je ne m'étais pas sentie aussi bien.

« Allez, en route !! hurla-Alex.

Elle commence à avancer, sûre d'elle, mais s’arrête d'un coup sec.

- Heu... c'est quoi la route ? me demande-t-elle.

- Très bonne question ! Consultons la carte. »

Je sors la carte de ma poche. Pendant que nous l'observons, nous ne remarquons pas l’étrange animal qui nous scrute derrière une des dunes de sable. Sentant une présence derrière moi, je me retourne précipitamment et vois une magnifique créature de feu :

Il ressemble à un renard ou même un chien. Son pelage est d’un jaune lumineux, son corps est recouvert de flammes. Je plonge mon regard dans le sien. Ses yeux en amande sont remplis de tendresse.

« Fait attention ! Tu ne sais pas, il peut être dangereux, me dit Alex.

En le regardant avec plus d’attention, je réponds :

- Nan mais regarde-le, tu penses vraiment qu’il va nous faire du mal. Regarde, on dirait qu’il veut nous montrer la route !

- Oui. Tu as raison ! »

 

Plusieurs heures passent avant d’apercevoir des arbres.

« Regarde, nous sommes sur le bon chemin ! La carte indique une forêt, nous n’avons plus qu’à la traverser et nous pourrons nous reposer au peuple des arbres. »

Nous saluons l’animal qui nous a guidés jusqu’ici avant qu’il ne reparte. Alex s’aventure la première dans la forêt, mais je la revois vite revenir vers moi en criant :

« UN MONSTRE !!!!!HAAAAA !!!

- Calme, Alex, calme.

- I...il...y...y... a encore un drôle d’animal ! »

Sur ces mots, une petite bête tout mignonne sort des bois, et nous fait signe de venir. J’attrape Alex par le bras et la tire jusqu’à lui.

L’animal nous amène jusqu’au village où habite le peuple des arbres et nous explique (et oui il parle !) qu’on pourra y trouver des informations sur ce qu’on cherche.

« Excusez-moi, dit Alex en interrompant un passant. Mais celui-ci ne lui prêta aucune intention.

- Quel malpoli ! dis-je mécontente.

Nous réessayons plusieurs fois, mais rien à faire.

- Madame ! Excusez-nous mais nous aimerons vous poser une question ? demanda Alex avec un peu d’espoir.

- Oui je vous écoute, nous répond la dame avec un grand sourire.

- Regardez, dis-je en montrant le livre, nous cherchons l’auteur de cet ouvrage.

- Ho ! Oui je connais bien ce livre, vous trouverez un animal malin qui lui seul sait où il habite.

- Génial !! Et où habite cet animal ?

- Vous pourrez le trouver dans le château, près des marécages. Pour traverser la rivière, vous trouverez un dragon des eaux qui vous conduira.

- Merci à vous madame !! »

Sur ce, elle partit. Mais comment savait-elle tout ça ?

 

Je propose à Alex d’aller nous reposer dans une auberge pour la nuit. Une fois bien installées, Alex et moi discutons de la situation :

« Donc, si on fait le point, nous devrons passer par la rivière, puis trouver l’animal qui nous conduira jusqu’à l’auteur.

- Ca m’étonnerait que la bête nous emmène sans rien en échange.

- Hum... »

La nuit passe. Nous nous mettons en route vers le chemin indiqué la veille. Nous passons la rivière sans trop de problème, sur le dos du dragon des eaux. Il avait le dos extrêmement confortable et s'est montré très serviable !

Le château est haut et sinistre. Mais nous n’avons pas besoin d'y pénétrer ; l’animal que nous cherchions, une sorte lapin jaune, est juste devant l'entrée.

« Bien le bonjour mesdames, nous dit-il en nous saluant.

Avec Alex, nous reproduisons ses gestes. Je me lance et dis :

- Bonjour ! Nous sommes ici car nous te cherchons.

- Vous me cherchez ?

- Peux-tu nous emmener vers l’auteur qui a écrit ce livre ?

- Mmm... Oui, à condition que vous répondiez à deux énigmes.

- C'est d'accord !

- Très bien, voici la première : c’est un instrument de musique, mais on ne le voit pas et ne le touche pas, qui suis-je ?

- Heu... dit Alex, perplexe.

- Je crois l'avoir déjà entendue... c’est la voix !!!

- Bonne réponse. Voici la deuxième énigme : le matin j’en ai 4 ,le midi j’en ai 2 et le soir j’en ai 3, qui suis-je ?

- Je sais, répond Alex, toute contente. Le matin je suis un bébé donc a 4 pattes, le midi je suis grand et sur mes 2 jambes et le soir un vieil homme sur ses 2 jambes et soutenu par sa canne !

- Oui, c’est bien la bonne réponse. Allez, en route !

 

A suivre…

Lucie et Marie

La quête du Phoenix, chapitre 3

Publié le 30 mai 2016 à 08:53 ♦ Mis à jour le 30 mai 2016 à 08:54

Nous partons donc à la recherche du portail magique, pour retrouver l'auteur des manuscrits et sauver notre village. Alex et moi emmenons des objets utiles pour notre voyage et quittons notre village situé en haut des montagnes. Le voyage risque d'être long et difficile pour descendre dans la vallée. Le soleil commence à se coucher quand nous arrivons à mi-chemin de la pente. Alex déclare, enthousiaste :

« Ce soir, on dort à la belle étoile !!! ».

 

Le lendemain matin, notre duo reprend la route. La pente est rude et il y a beaucoup de boue. Nombreuses sont les fois où l'on s'enfonce dedans. Quand nous arrivons en bas du mont, la nuit commence à tomber. Il ne nous reste plus qu'à traverser la forêt. Je regarde Alex : elle a l'air déterminée.  Je lui propose tout de même de nous reposer avant de reprendre la route. Mais impossible de fermer l’œil, nous devons être vigilante, des animaux rôdent partout à l'orée des bois. On décide finalement à se remettre en route. Un frisson parcourt notre dos et nous nous enfonçons dans cette horrible forêt. Les arbres sont immenses, leurs racines ressortent énormément du sol. Quand soudain... Un coyote bondit de derrière des racines :

« Que fait-on maintenant ? me chuchote Alex à l'oreille.

La bête se rapproche de plus en plus :

- Tu vois cet arbre là ?

- Oui.

- Je vais faire diversion pendant que tu grimperas.

- Hein ? Mais je ne suis pas une acrobate !

- Ne t'inquiète pas, les racines t'aideront à grimper, elles te serviront d'appui. A trois. Un, deux, trois !! »

En un rien de temps, Alex est monté à l'arbre. Une idée me traverse alors l'esprit : je ramasse un bout de bois et je le lance à la figure de la bête remplie de rage. Le temps qu'elle reprenne connaissance, je grimpe à mon tour. Alex me tend la main pour m'aider :

« Tant qu'on ne sera pas descendu, le coyote ne partira pas, il faut trouver une solution pour finir de traverser la forêt, dis-je.

- Les branches m'ont l'air d'être solide, pourquoi ne pas passer par là. »

Alex s’aventure la première. Elle se retourne pour me dire que c'est sans danger. Je m'avance avec prudence, et je sens mon cœur s'accélérer.

(cliquez sur l'image pour zoomer)

La fin de la journée s'achève et nous voyons enfin le bout de la forêt. Je sors la première, et découvre plein de rochers empilés les uns sur les autres.

« Nous sommes enfin arrivées !!! s'exclame-t-on avec joie. »

Épuisées, nous décidons de faire une pause. Alex s'appuie sur une pierre et…..BOUM !!!! un tas de roche s'écarte et on voit apparaître un portail ! Il est immense, et en l'observant de plus près, il paraît très ancien !!

« C'est….qu...quoi ?? bégaie Alex.

- C'est sûrement cette fameuse tâche lumineuse sur la carte.

- Allons voir ce qu'il y a de l'autre côté, dit Alex en s'approchant de la poignet. »

 

Alex ouvre la lourde porte qui grince et nous restons bouche-bée devant ce spectacle !

 

A suivre….

Lucie et Marie, du CLUB IDéCo

#Interview Lecture : avril 2016

Publié le 29 avr. 2016 à 13:49

Page 1 / 6 Page suivante > Dernière page >>

Haut de la page